Ostéopathie

Définition

L'Ostéopathie est un art qui s'interesse à l'ensemble du corps humain pour y localiser les zones de tension, de densité qui empêchent ce corps de s'auto-réguler, de s'auto-guérir, localement et à distance.
Si l'un des pneus de votre voiture s'use anormalement par rapport aux autres, votre garagiste met celle- ci sur un pont pour vérifier l'état de l'axe de transmission longitudinal et des axes transversaux.

Une fois ces endroits détectés, l'Ostéopathe va, par des manoeuvres plus ou moins puissantes, effectuer des micro-ajustements qui vont avoir pour but de redonner une bonne fluidité et une bonne mobilité à ces zones de tension.
Comme vous réajustez votre canapé et ses coussins pour une plus grande harmonie et un plus grand confort.

Historique

L'Ostéopathie est née aux Etats-Unis à la fin du 19ème Siècle sous l'impulsion d'un docteur, Andrew Taylor Still, qui, après la perte de trois de ses enfants de méningite cérébro-spinale, élabora un concept de soins autour de la relation entre la structure et la fonction.
En d'autres termes, entre le squelette et ses différentes articulations, d'une part (la Structure). Les veines, les artères, le système lymphatique, les nerfs, qui participent au bon fonctionnement du système, d'autre part (la Fonction).

L'apport d'un sang sain (artère), une récupération des liquides usés (veines et lymphatiques), des informations appropriées sur la douleur, la sensibilité, la posture (nerfs) étaient pour le docteur Still gage de bonne santé et de guérison.

Au cours du 20ème siècle, le docteur William Garner Sutherland a fait évoluer le concept de l'Ostéopathie en y incluant l'Ostéopathie cranienne.
D'autres comme le professeur Irvin Korr, le docteur John Upledger nous ont offert de nouvelles pistes de réflexion mais sans jamais dévier du concept initial :

Ne luttons pas contre la Maladie ou la douleur mais aidons le corps à s'auto-guérir, à s'auto-réguler.

Depuis 2007 en France, l'Ostéopathie est une pratique réglementée et l'on peut consulter un Ostéopathe en première intention.

^